Qu’est ce que le netlinking ?

Qu’est-ce que le netlinking en référencement naturel ?

Le netlinking est une technique fondamentale en SEO. Aussi appelé « linking externe » ou « link building » elle consiste à multiplier le nombre de liens hypertextes, ou « backlinks » pointant vers un site Internet, afin de le rendre plus visible. Pour les moteurs de recherche, les liens reçus par les pages d’un site Internet lui donnent de la valeur, car ils montrent que d’autres sites approuvent son contenu et y font référence. Ce critère de popularité des sites Internet est l’un des piliers du référencement naturel. Tous les sites Internet qui cherchent à grimper dans les résultats des moteurs de recherche ont donc grand intérêt, à lancer des campagnes de netlinking à un moment.

Pourquoi le netlinking est utile au SEO ? 

Cette démarche a plusieurs avantages, Pour le référencement du site d’une part : – elle améliore la qualité et la quantité du trafic en donnant aux internautes des opportunités supplémentaires d’arriver sur le site pour prendre connaissance de son contenu. Si le netlinking est bien fait, ce trafic est qualifié et donc plus propice aux conversions. Pour la popularité du site d’autre part : – dans le but d’obtenir un meilleur référencement naturel. Il s’agit de l’objectif premier d’une campagne de netlinking : il est très difficile pour un site de se positionner dans les pages de résultats sans liens externes pointés vers lui. Et pour le moteur de recherche d’autre part : – permettre aux crawler de découvrir plus de sites et de nouvelles pages. Les liens restent le principal vecteur de découverte du web pour les moteurs de recherche. C’est en passant par les liens externes qu’ils peuvent s’assurer que des pages existent toujours et en trouver de nouvelles.

Comment le netlinking est évalué par Google ?

Le SEO a beaucoup évolué depuis le début des années 2000, mais le netlinking pèse toujours très lourd dans les critères des algorithmes. Avant la mise à jour de Pingouin par Google entre 2012 et 2013, la quantité prévalait bien souvent sur la qualité et les liens hypertextes devenaient parfois une nuisance plus qu’un outil de navigation. Depuis le déploiement de Pingouin, la notion de qualité des liens externes s’est invitée dans le jeu. Les algorithmes se sont perfectionnés et analysent le contenu de la page en parallèle du netlinking de la page. Officiellement lancé le 24 avril 2012, Google Pinguouin est un filtre de l’algorithme de Google visant à pénaliser les sites de mauvaise qualité. Après Panda (24 février 2011), qui visait surtout le contenu des sites, Pingouin (Penguin) sanctionne les pratiques abusives de netlinking (acquisition de liens), spamdexing (fraude sur l’index des moteurs) et utilisation abusive des ancres de liens dans une optique SEO. Désormais, le PageRank prend en compte non seulement le nombre de liens, mais aussi le score d’autorité des autres sites et la pertinence sémantique des liens. Il ne sert donc plus à rien d’ajouter anarchiquement de nombreux liens : ce type de netlinking n’est plus pris en compte par les robots de crawl de Google. Le netlinking peut encore, bien que ce ne soit pas très fréquent, être à l’origine d’une pénalité manuelle de Google envers un site. Il faut alors nettoyer tout le linking externe de son site avant de pouvoir espérer une levée de la sanction.

Comment mener une stratégie de netlinking ?

Le netlinking est souvent une prestation spécifique proposée par les agences web. Certains professionnels sont spécialisés dans l’obtention de backlinks pour leurs clients. Mais il y a plusieurs façons de remporter des backlinks, qui ne sont pas toutes également efficaces : il y a plusieurs manières de remporter des backlinks : – attirer l’attention, en créant le buzz, avec du contenu original et pertinent, suscitant un grand nombre de backlinks spontanés. – créer du contenu de qualité et attendre que des liens se fassent naturellement. Même si elle prend du temps, cette technique est très fiable. – aller négocier, de façon proactive, l’ajout de liens sur des sites non concurrents mais traitant de thématiques proches du sien. Ce travail ne relève plus vraiment de la technique mais plutôt du partenariat. L’échange peut prendre plusieurs formes : échange de liens (attention aux liens réciproques, qui sont facilement détectés et peu appréciés des moteurs de recherche), création de contenu unique, promotion de la marque dans les réseaux sociaux, etc. Cette méthode est efficace si les liens obtenus sont ajoutés de façon naturelle dans les contenus du site d’origine et que les pages concernées sont sémantiquement proches ou complémentaires. – déposer des liens vers son site dans des forums ou des commentaires sous le contenu principal des pages d’autres sites. Cette démarche est de moins en moins efficace, car souvent considérée comme un spam par les moteurs de recherche. Certaines techniques de netlinking relèvent du SEO black hat, c’est-à-dire qu’elles recourent à des procédés explicitement déconseillés par les moteurs de recherche : – l’achat de liens : Google considère que l’achat de liens annule la sincérité de la démarche. Le lien ainsi obtenu ne donne aucune information sur la qualité du contenu et donc la popularité du site. – le PBN (personnal blog network) : la création automatisée de blogs ayant pour seul vocation de renvoyer des liens vers un site. Cette technique est artificielle et les moteurs de recherche perfectionnent leurs algorithmes pour qu’ils soient en mesure de les détecter et donc d’ignorer les backlinks ainsi créés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *